• Wine, Bordeaux & DIY
Image trouvée ici : http://alivreouvert.net/2013/01/30/comment-classer-les-livres-dans-une-bibliotheque/
Image trouvée ici : http://alivreouvert.net/2013/01/30/comment-classer-les-livres-dans-une-bibliotheque/

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas pris le temps de vous parler de mes lectures. Il faut dire qu’à partir du moment ou je me suis lancée dans l’idée de faire une rubrique, chaque mois, des livres bouquinés, et bien , je lisais beaucoup moins , voir pas du tout .

Alors me voici de retour avec mes lectures des vacances…

 

Une dernière danse de Victoria Hislop :

Quand elle arrive à Grenade pour y prendre des cours de danse, Sonia, jeun Londonienne, ne sait rien du passé de la ville. Une conversation avec le patron du café El Barril la longe dans la tragique destinée de la famille Ramirez : dans les années 1930 vivaient dans ces lieux trois frères aux idéaux opposés, veillant jalousement sur leur jeune sœur , Mercedes, passionnée de flamenco. Tandis que celle-ci tombe amoureuse du guitariste gitan qui l’accompagne , l’Espagne sombre dans la guerre civile Quel camp chacun va-t-il choisir? Quels secrets et trahisons vont déchirer la fratrie à jamais? Happée par ce récit de feu et de sang , Sonia est loin d’imaginer que sa propre existence en sera bouleversée.

 

Mon avis : Encore une fois Victoria Hislop m’a embarqué dans son histoire, elle à une plume qui titille ma curiosité et qui m’empêche de lâcher le livre.  J’ai rigolé , j’ai vibrer au rythmes des danses, à l’histoire d’amour , j’ai pleuré  lors des drames , beaucoup pleuré.

Victoria Hislop arrive à nous donner l’envie de voyager à chaque livres, et de connaître un peu mieux les histoires de ces villes. Dans  » Une dernière danse   » on y parle des différences politiques , d’homosexualité , de mariage ratés , de danses, d’immigrés…Un livre magique malgré les douleurs. Alors oui , même si on sait où va nous mener le livre dès le début. On prends plaisir à le lire.

Une dernière danse

 

Une autre idée du bonheur de Marc Levy :

Philadelphie, printemps 2010, Agathe s’évade de prison. Elle était pourtant tout près du terme de sa peine. Alors Pourquoi? Dans une station service proche du campus , elle s’invite à bord de la voiture de Milly . C’est le début d’une cavale de cinq jours à travers l’Amérique avec le FBI à leurs trousses. Une course contre la montre pour découvrir un secret qui va changer leurs vies.

 

Pour être honnête, je ne l’ai pas terminé. Je mets du temps à plonger dans l’histoire, à peu près 100 pages pour décrire les deux personnages principaux , avant que l’histoire commence … c’est long. Je vais essayer de le terminer …

Marc Levy s’essouffle t’il , mon adoration pour ses bouquins cesse sans doute petit à petit ? . Ses 3 derniers romans je ne me jettent plus dessus et mets un temps fou à les lire.

 

Une autre idée du bonheur

 

 

♥ Grey de E.L James :

Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent. A l’inverse des autres femmes. Anna l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d »homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires.  Ana pourra-t’elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de la tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian , son goût exacerbé du pouvoir et son peu d’estime de soi auront raison des sentiments de la jeune femme ?

 

On connaît tous la saga 50 shades Of Grey , et son succès, malgré les détracteurs, qui en à découlé. Nous avons eu un prémices du début du roman Grey , dans le dernier tome  » Fifty Shades Freed  » …. Dans la version de Christian on comprends beaucoup mieux son histoire.  Je vous avoue qu’en lisant les avis négatifs de ce tome j’avais peur de trouver Christian macho , et la petite mini flemme de féminisme en moi bafouée. Mais non , alors certes « sa queue trésaille, frémit , approuve » mais je pense que c’est pour faire une piqûre de rappel pour la déesse intérieure d’Anna . Bref j’ai bien aimé le livre, le fait de revivre les événements déjà lu n’a rien de répétitif puisque c’est Christian le narrateur , donc on redécouvre une nouvelle fois l’histoire.

GREY

 

 

 

 


Comments List

Reply27 septembre 2015 16 h 14 min

Jeanne29/

Merci pour la découverte de Victoria Hislop je ne connaissais pas du tout, et tu m'as donné envie de lire ses bouquins !

    Reply2 octobre 2015 20 h 04 min

    Vie d'une curieuse26/

    Merci beaucoup pour ton retour . J'espère que tu vas adorer .... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *