La fille mal gardée à l’opéra national de Bordeaux

48376193_447449812452412_7221925892623171584_n

L’opéra National de Bordeaux 

L’opéra national de Bordeaux propose de nombreuses représentations de danses, mais aussi de chant.

Basé en plein cœur de Bordeaux, l’opéra national est la porte ouverte à la culture musicale. J’ai longtemps cru que l’opéra était une sortie élitiste, dans laquelle je n’y avais pas ma place. Quelle ne fut pas ma surprise d’y voir des jeunes et des moins jeunes, de toutes classes sociales. Il est temps, de briser les idées reçues, tout le monde peut aller s’émerveiller devant de fabuleux danseurs, frissonner en entendant les chants lyriques, et d’avoir les étoiles plein les yeux.

En effet, il existe des tarifs réduits et autres pass et abonnements très avantageux afin de s’ouvrir au monde de la musique. Découvrez le pass jeune juste ==> ICI<==

 

La fille mal gardée

230 ans après, La Fille mal gardée, monument du répertoire et plus ancien ballet du patrimoine classique, retrouve les lieux de sa création dans son habit musical d’origine. C’est à l’Opéra de Bordeaux en effet qu’en 1789, Dauberval créa ce « ballet-pantomime champêtre ».
Originellement dansé sur un pot-pourri d’airs populaires, l’œuvre se dota d’une véritable partition musicale, signée Ferdinand Hérold, lors de sa reprise à Paris en 1828 ; la chorégraphie comme son accompagnement musical connurent par la suite d’innombrables révisions, ajouts et réécritures.
De retour à Bordeaux dans l’accompagnement musical d’Hérold, cette Fille mal gardée est présentée dans la chorégraphie que Frederick Ashton en livra en 1960. Cette version de référence, fruit d’une étude attentive des sources, mais aussi de l’apport de Marius Petipa, envoûte par la place et le traitement naturel dévolus à la pantomime, son humour très british et ses tableaux bucoliques, parcourus de folklore et de music-hall. Source Opera National De Bordeaux

Mon avis : C’est le ballet à voir pour vous familiariser avec l’opéra. On s’émerveille devant les pirouettes, on rigole devant certaines situations. Je trouve ce ballet très moderne, avec des notes comiques et surtout c’est un ballet très audacieux. Un vrai plaisir à regarder. Il est accessible pour tout le monde, et même pour les enfants (vers 8-9 ans) par son format court (moins de 2h), mais aussi par l’histoire très compréhensible.

 

Dépêchez-vous le ballet « La Fille Mal Gardée »  se termine le 31 décembre 2018 (pourquoi ne pas passer le réveillon du Nouvel An à l’opéra ? ).

 

Laisser un commentaire